CATA33 Collectif pour l’achat de terres agricoles Gironde
Accueil du siteInformations utiles
Brèves
Un site complice
lundi 22 septembre
l’atelier conso, le site local du réseau citoyen des Groupes d’Echange Locaux et Solidaires
 
Visitez le site de l’atelier conso
mardi 6 mai
 
Sur le Web : Atelier Conso
Rencontre producteurs consommateurs
lundi 29 janvier

Vous êtes intéressés par les amap (association pour le maintien de l’agriculture paysanne) et les initiatives s’en rapprochant ?

consulter le site de l’atelier conso

 
Quid de l’agriculture bio et de l’agriculture raisonnée
mardi 22 septembre 2009

popularité : 3%

En France, en matière d’approche environnementale en agriculture, deux démarches sont validées par les pouvoirs publics : une réelle, l’agriculture biologique et l’autre idéalisée, l’agriculture raisonnée.

L’agriculture biologique est un système de production agricole basé sur le respect du vivant et des cycles naturels en nourrissant le sol pour permettre à la plante de se développer. Ce type d’agriculture est organisé à l’échelle mondiale depuis 1972. L’usage d’engrais et de pesticides de synthèse, ainsi que d’organismes génétiquement modifiés sont interdits et exclus réglementairement. L’agriculture biologique gère de façon globale la production en favorisant l’agrosystème mais aussi la biodiversité, les activités biologiques des sols et les cycles biologiques.

Afin de maintenir la productivité des sols et le contrôle des maladies et des parasites, les agriculteurs bio misent sur la rotation des cultures, l’engrais vert, le compostage, le brf, les engrais insolubles, la lutte biologique, l’utilisation de produits naturels comme le Purin d’ortie, le sarclage mécanique etc.

L’agriculture raisonnée (à ne pas confondre avec l’agriculture intégrée ) est un mode de culture et d’élevage dont l’objectif premier est de réduire la quantité de substances chimiques utilisées et de minimiser leur impact sur l’environnement. Elle s’est dotée en France d’un cadre officiel (décret nº 2002-631, 25/04/2002).

Ce cadre est nettement moins rigoureux que celui de l’agriculture biologique. Même si l’agriculture raisonnée peut permettre une plus grande sensibilisation des agriculteurs à l’environnement, elle reste Volontairement LAXISTE dans les critères qu’elle impose. Elle n’interdit pas les OGM (sélection génétique des plantes ou animaux) et aucune norme maximale nationale n’a non plus été établie concernant les quantités de produits utilisés (engrais Chimiques, produits phytosanitaires de synthèse pour les plantes ou d’antibiotiques pour les animaux) ...

Il faut savoir que l’agriculture raisonnée est défendue en France par le réseau FARRE, mis en place par la FNSEA regroupant par exemple l’UIPP (Union des industries de la protection des plantes). A la recherche d’une légitimité, sa volonté est de dire que les agriculteurs font moins mal qu’avant !!!

Pour en savoir plus : http://fr.wikipedia.org/ http://agriculture.gouv.fr/sections/thematiques/environnement/agriculture-raisonnee http://www.econovateur.com/rubriques/savoirplus/abcdaire/agrirais.shtml

 

Répondre à cet article